3 actions à faire dès demain pour ne plus que chaque jours se ressemble

Les jours passent et se ressemblent.

Pourtant, tu rêves que ces journées soient différentes les unes des autres.

Dans le monde tel que je le connais, il n’y a aucun moyen que les journées diffèrent.

Lorsque je suis rentrée dans le monde du travail, on m’a dit, tu verras, tu vas traiter des dossiers super intéressants, tous différents les uns des autres, tu ne t’ennuieras pas, tu en apprendras tous les jours.

J’étais naïve, j’y ai cru.

J’ai cru au fait que mon bonheur, que l’aventure dont j’avais besoin dans ma vie puisse venir des autres.

J’étais là à attendre une augmentation, que mon mari m’aide avec mes enfants, que mes parents se rendent compte que j’avais besoin de leurs soutiens, que mes frères et sœurs m’appellent plus souvent.

Maintenant, c’est fini !

Si tu es dans le même cas, voilà ce que j’ai fait pour me sortir de cette attente sans fin.

Oser demander

C’est une chose qu’il faut absolument faire « DEMANDER ».

J’ai l’impression que c’est typiquement féminin, le fait de ne pas demander. On se dit, que le reste du monde voit bien les efforts que nous faisons.

Il y a du perfectionnisme, mais aussi le fait de montrer à l’autre qu’on peut y arriver, et le prouver à soi-même également.

Mais tu es prise à ton propre piège assez rapidement.

Lorsque que ton mari voit que tu gères, pourquoi il viendrait mettre son nez dans la vaisselle, le linge ?

Au boulot, tu fais bien ton job, ton patron est content, il a l’impression que toi aussi tu es aussi contente. D’ailleurs, lorsqu’il te donne tu travaille en plus, tu acceptes toujours.

Fais attention à ça. Reconnais tes limites, et demande ce que tu penses mériter.

Dire ce que tu penses

Il ne faut pas penser qu’en disant « oui » à tout le monde, ou en leur disant ce qu’ils veulent entendre, qu’ils t’apprécieront plus pour autant.

Je suis une personne qui n’aime pas les conflits. J’ai en quelque sorte aussi eu peur qu’on arrête de m’aimer si je disais « non », ou si j’avais une opinion autre que celui de mon interlocuteur.

En fait, tant que tu es en accord avec toi-même lorsque tu émets ton point de vue, la façon dont le prendra la personne qui est en face de toi ne concerne que lui.

Bien sûr, ce n’est pas pour autant qu’il faut être méchant ou dire des choses vexantes.

Faire passer tes besoins en premier

J’ai dû te le dire quelque part sur le blog que j’avais 5 enfants. Pendant très très très longtemps, j’ai cru que le rôle de mère que j’avais, passait par le fait de faire passer les besoins de mes enfants avant les miens.

Quel erreur !

Je me suis senti frustré plus d’une fois en faisant passer leurs besoins avant les miens. Je ne parle bien évidemment pas des besoins primaires.

Te faire passer en premier ne fait pas de toi une personne égoïste, bien au contraire.

Les gens te traitent de la façon dont tu te traite toi-même.

Laisse moi un commentaire pour me dire ce que tu penses de ces astuces !

A bientôt !

Laisser un commentaire